Un sport à l’ADN collaboratif

Inspiré des lancers de moules à tartes qui avaient lieu à la fin des repas de l’université américaine de Yale dans les années 1940, l’Ultimate Frisbee nait dans les campus américains dans les années 1970.

L’Ultimate Frisbee, un sport mixte et auto-arbitré

Ce sport a pour particularité de se jouer en mixité, sans contact, et d’être auto-arbitré. Les équipes, composées de sept hommes et femmes, doivent amener le disque de l’autre côté du terrain et y rattraper le disque pour marquer des points. Pour ce faire, les joueur·euses se font des passes sans se bousculer. Lorsqu’une règle a été enfreinte, un·e joueur·euse appelle la faute et l’ensemble des équipes décident entre elles s’il y a faute ou non, sans l’intervention d’un·e arbitre. Pas de place pour l’individualisme : pour marquer un point, il faut nécessairement faire une passe, on ne peut pas gagner tout seul. Dans ce sport, le fair-play et le respect sont des valeurs cardinales.

L’Ultimate n’en est pas moins compétitif, avec plus de 100 000 joueur·euses pratiquant ce sport dans plus de 30 pays à travers le monde. L’Ultimate a récemment été reconnu par le CIO, et participe aux World Games (antichambre des JO) depuis 2001. La France concourra d’ailleurs pour la première fois aux prochains World Games qui auront lieu aux États-Unis en 2022.

Gourdes, gamelles, et options végétariennes, les incontournables des tournois

Cette mentalité particulière est peut-être ce qui explique la facilité avec laquelle certains gestes écoresponsables sont adoptés par les joueur·euses, là ou d’autres sports doivent consacrer davantage d’efforts pour parvenir à changer les habitudes. Ce sport héritier du mouvement hippie organise ses tournois en laissant un maximum d’autonomie aux joueur·euses, avec un minimum d’infrastructure. Il n’est pas rare de dormir en tente. Pour les joueur·euses d’Ultimate Frisbee, venir à un tournoi avec sa gourde, son écocup et sa gamelle individuelle est devenu un automatisme.

Pour les joueur·euses d’Ultimate Frisbee, venir à un tournoi avec sa gourde, son écocup et sa gamelle individuelle est devenu un automatisme.

Lors des tournois, l’équipe organisatrice prépare un repas ou fait venir un food-truck local, et le tout sera servi dans les gamelles et les écocups que chaque joueur·euse aura pris soin de ramener. « Les puristes et ceux·celles qui ont oublié leur gamelle mangent dans leur frisbee » précise Quentin Siour, organisateur du tournoi d’Ultimate au Paris Université Club. Et pour aller encore plus loin, une option végétarienne est très souvent proposée en amont de l’évènement aux participant·es, quand ce n’est pas l’unique option. Une bonne pratique de plus à piquer à l’Ultimate Frisbee : les menus sans viande sont la meilleure option pour réduire l’impact carbone de l’alimentation. Le goût en plus, car comme le dit Quentin : « l’option végétarienne est presque tout le temps la meilleure ».

Summer love, le tournoi d’Ultimate Frisbee qui dit non au plastique

Le Paris Université Club fait partie des 10 clubs de sport amateur parisiens engagés dans le défi Sport Zéro Plastique. Dans ce cadre, sa section d’Ultimate Frisbee a décidé d’améliorer encore ses pratiques pour l’édition 2021 de son tournoi Summer Love qui réunit chaque été depuis 2008 les passionné·es de ce sport. Une équipe de 10 bénévoles motivé·es s'est mobilisée pour tester de nouveaux fonctionnements visant à réduire les déchets.

La buvette verte : boissons consignées, fruits frais et fait-maison

Le club a testé la mise en place d’une buvette verte sur deux dates du tournoi, qui avait lieu tous les jeudis du mois de juillet au mois d’août au stade Carpentier. Pour les boissons, des jus achetés dans des bouteilles consignées ont été proposés.

Des boissons consignées et des écocups ont été proposées - © APC

Pour les boissons, des jus achetés dans des bouteilles consignées ont été proposés.

Certain·es participant·es ont également préparés des boissons comme du kéfir ou de la limonade. Tout a été servi dans des verres en plastique lavables fournis par le club. Pour les collations, des fruits frais et des gâteaux maisons avaient été ramenés par les bénévoles dans des emballages réutilisables, à qui il avait été demandé de jouer le jeu en évitant les produits industriels et emballés.

Les bénévoles ont préparé des collations fait-maison emballées dans des emballages réutilisables ou réutilisés - © APC

Une communication intégrant pleinement le zéro plastique

Les participant·es ont été prévenus à plusieurs moments des objectifs éco-responsables de cette édition : dans la communication sur les réseaux sociaux, dans les mails d’inscription, et même dans les tableaux d’organisation des matchs, qui rappelaient les chiffres clés sur le plastique. Les joueur·euses ont été invité·es à venir avec leur gourde et leur écocup pour ceux·celles qui se rendraient au moment de convivialité prévu à l’issue du match dans un bar ne proposant que des gobelets jetables.

Les participants au tournoi ont tous joué le jeu en venant munis de leur gourde - © APC

Les joueur·euses ont été invité·es à venir avec leur gourde et leur écocup pour ceux·celles qui se rendraient au moment de convivialité prévu à l’issue du match dans un bar ne proposant que des gobelets jetables.

Un bilan positif

Les organisateur·rices tirent un bilan positif de leur expérimentation. Les joueur·euses, déjà habitué·es à venir avec leur gourde, ont bien respecté cette demande. Concernant les bouteilles consignées, comme l’a dit Quentin « ça demande un peu plus de logistique, car il faut aller chercher et ramener les bouteilles pour récupérer la caution, mais ça permet de réduire les déchets ». Concernant les écocups, pour Sylvain Pasquet, président de la section Ultimate Frisbee au PUC, si c’était à refaire, ils demanderaient à tous les participants de venir avec leur propre écocup, pour faciliter la gestion du stock et le lavage. « Comme le stade fermait le soir, il aurait fallu terminer la buvette plus tôt pour avoir le temps de laver les verres sur place ».

Pour aller plus loin

S’inscrire à l’Ultimate en 2021/2022 avec le PUC

Découvrir l’Ultimate Frisbee Féminin samedi 4 Septembre 2021 à Paris

Mon club passe au gobelet réutilisable, la fiche qui répond à vos questions pratiques