Que vous soyez un·e simple adhérent·e ou que vous fassiez partie de la direction de votre club, Sport Zéro Plastique vous aide à initier une démarche zéro plastique. Voici quelques idées à reprendre sans modération ! Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir tous nos conseils et retours d’expérience et être invité·e à nos évènements.

« Mon club club n’utilise pas de plastique ! », vrai ou faux ?

Chaque année, 10 millions de tonnes de déchets plas­tiques finissent dans les océans, soit l’équivalent d’un camion poubelle toutes les minutes. Contre le danger environnemental que constitue le plastique, nombreux sont les clubs qui pensent ne pas avoir de rôle à jouer de prime abord. « On n’utilise pas de plastique pour pratiquer notre sport » répondent la plupart des clubs que les équipes de Sport Zéro Plastique rencontrent pour la première fois.

C’est rarement la pratique sportive elle-même qui génère la majorité des déchets plastiques. Avant de chercher à supprimer les balles de ping-pong ou les bonnets de bains indispensables à la pratique de votre sport, posez-vous quelques questions clés :

  • Mon club distribue-t-il des bouteilles plastiques durant les matchs ?
  • Mon club organise-t-il des évènements, des gouters, des buvettes ?
  • Mon club peut-il adapter son règlement intérieur et communiquer auprès des adhérent·es pour générer une prise de conscience ?
  • Mon club pourrait-il organiser des actions de sensibilisation ?

Si vous avez répondu oui à l’une de ces questions, vous pouvez prendre contact avec la direction du club pour les encourager à mettre en place certaines mesures.

1.      Je demande à mon club de ne plus distribuer de bouteilles plastiques

Il suffit d’ouvrir une poubelle d’un centre sportif pour s’en rendre compte : les principaux déchets que l’on jette dans les stades sont des bouteilles. Dans le monde, 1 million de bouteilles d’eau en plastique sont vendues chaque minute. Lorsqu’un club reçoit une équipe adverse, lui offrir un pack de bouteilles d’eau est encore très souvent considéré comme une règle de courtoisie incontournable. Pourtant, on pourrait facilement éviter ces déchets : tous les équipements sportifs sont équipés de point d’eau. Vous pouvez demander à votre club de faire comme le club d’Ultimate Frisbee du PUC et ne plus distribuer de bouteilles d’eau, que ce soit lors des entrainements ou des matchs. Et si les points d’eau ne sont pas suffisamment accessibles, vous pouvez vous munir de jerricanes, à remplir au robinet, que vous réutiliserez sur tous vos évènements comme l’UNSS Paris.

Surtout, n’oubliez pas la sacrosainte règle en matière de réduction du plastique : on prévient tout le monde des mesures mises en place en amont et on demande de venir avec sa gourde !

Comme l'UNSS Paris, utilisez des jerricanes pour vous passer des bouteilles d'eau. ©APC / Sébastien Borda

2.      Je propose des mesures pour transformer les évènements de mon club

Quel club n’organise pas d’évènement ? Que ce soit une buvette lors des matchs, le gouter du samedi ou la fête annuelle du club, la grande majorité des clubs de sport organisent des évènements qui génèrent des déchets liés aux boissons et aux collations. Un gouter de 50 personnes par semaine (hors vacances), c’est 1 800 gobelets et plus de 400 bouteilles jetées pas an. Pour réduire ce type de déchets, la première chose à faire est d’arrêter d’utiliser des gobelets jetables, même en carton, et de privilégier des collations non emballées individuellement. Proposez à votre club de supprimer les gobelets jetables et d’organiser des goûters sans plastique. N’hésitez pas à consulter vous-même nos fiches pratiques "Mon club passe à l'écocup" et "Ma buvette et mes collations responsables" et à les partager avec la direction de votre club pour identifier les mesures les plus adaptées à vos besoins. 

Inspirez-vous de la section Ultimate Frisbee du PUC et organisez des buvettes zéro plastique. ©APC / Sébastien Borda

3.      Je mets tout le monde à la gourde

Un·e sportif·ve qui s’entraine 3 fois par semaine durant l’année scolaire peut éviter de jeter jusqu’à 100 bouteilles plastiques en adoptant la gourde. Certains clubs observent que leurs pratiquant·es s’y mettent de plus en plus. Accélérez ce changement en faisant inscrire la gourde dans la liste des équipements et du matériel obligatoire pour la pratique, au même titre que la raquette de tennis ou la paire de basket. Suggérez que les entraineur·euses et les encadrant·es soient brieffé·es et deviennent des ambassadeur·rices de ces mesures, et n’hésitez pas à rappeler quelques chiffres clés qui permettent de réaliser l’ampleur des enjeux. Dans le monde, un camion de déchets plastiques se retrouve chaque minute dans la mer ! En savoir plus

Attention toutefois, distribuer des gourdes gratuitement n’est pas toujours la meilleure solution : beaucoup de joueur·euses ont déjà des gourdes à la maison, et les gourdes de mauvaise qualité seront peu utilisées et deviendront rapidement des déchets. Une gourde qui n’est utilisée qu’une fois avant de finir à la poubelle a un bilan environnemental bien plus important qu’une bouteille plastique.

4.      Je convaincs mon club d’utiliser sa capacité d’influence pour changer les comportements

Tout autant que les mesures que votre club va mettre en place, c’est le fait d’annoncer ces mesures et de s’en servir comme occasion pour parler de la crise écologique du plastique qui peut s’avérer efficace pour changer les mentalités ! Les clubs de sport ont une grande capacité d’influence. Encouragez votre club à l’utiliser au maximum, pour qu’il affiche ses valeurs haut et fort, afin que les adhérent·es répliquent les bonnes pratiques qu’elles·ils voient au club à la maison. N’hésitez pas à organiser un petit évènement pour annoncer vos nouvelles mesures zéro plastique et à proposer une collecte de déchets ou un atelier de sensibilisation en parallèle. Communiquez sur chacune de vos mesures et expliquez pourquoi vous le faites.

Sensibilisez les adhérent·es du clubs aux alternatives au plastique jetable et aux enjeux de la pollution plastique. ©APC / Sébastien Borda

5.      Créez une commission écoresponsable au sein de votre club

Seul·e on avance vite, mais ensemble on va plus loin ! Proposez à la Direction de créer une commission environnementale. Unissez vos forces avec d’autres personnes sensibles à ces enjeux au sein du club pour identifier des mesures pour réduire l’impact environnemental de votre club. Associez la direction du club à votre démarche et sensibilisez-les à ces enjeux. La direction ne réserve pas un accueil enthousiaste à vos idées ? Proposez une démarche progressive et ne cherchez pas à régler tous les problèmes dès la première année. Identifiez les principales sources de déchet, et concentrez-vos effort sur celles-ci.

6.      Abonnez-vous et diffusez largement la newsletter Sport Zéro Plastique

Pour convaincre les plus récalcitrant·es, rien de tel que de montrer ce qui a fonctionné chez les autres. Sport Zéro Plastique a pour but de faire connaitre les meilleures idées pour lutter contre le plastique à usage unique dans les clubs de sport amateurs. Abonnez-vous à notre newsletter, et diffusez-là auprès de celles et ceux qui pensent qu’il n’est pas possible de changer le fonctionnement d’un club. Vous y trouverez des idées déjà testées par d’autres clubs, des retours d’expérience, des fiches pratiques pour répondre à vos questions. N’hésitez pas à vous baser sur ce qui marche déjà ailleurs et à vous approprier les meilleures pratiques. Contre le plastique, il faut jouer collectif !

Partagez la newsletter Sport Zéro Plastique et les fiches pratiques avec les responsables de votre club. ©APC / Sébastien Borda

Pour aller plus loin